Appel à candidature : stages/formations continues pour chefs d’ateliers et enseignants en entreprises

Dès le mois de mars, des grandes et plus petites entreprises accueilleront des chefs d’ateliers et des enseignants d’écoles qualifiantes pour des stages pilotes d’observation, puis d’immersion en entreprises, avant de devenir des ambassadeurs dans leur propre établissement, auprès des élèves et de leurs collègues…. Un appel à candidature est lancé dès ce mois de décembre 2014.

Appel à candidature : stages/formations continues pour chefs d’ateliers et enseignants en entreprises

L’objectif est permettre à des enseignants ou chefs d’atelier des 5ème et 6ème des sections Techniques et Professionnelles d’effectuer un stage au cours duquel ils pourront découvrir la réalité de l’entreprise et de se découvir mutuellement.

Les techniques enseignées pourront ainsi être comparées avec celles de l’entreprise, dans les métiers techniques en entreprise (par exemple usineur, électricien, mécanicien, pneumaticien, etc.); mais pas uniquement, car un stage permet aussi de resituer ces métiers dans les réalités opérationnelles et transversales (comme la gestion de la sécurité de la qualité par exemple ou encore la gestion des stocks) en entreprise; c’est aussi l’occasion de donner quelques « clés » sur les aptitudes à entreprendre un projet et des informations sur les métiers, ainsi que quelques informations sur les codes (attitudes, comportements, us et coutumes dans l’entreprise). Les préoccupations pédagogiques des participants seront au cœur des stages, pour s’assurer de l’utilité des contenus une fois de retour à l’école, tant auprès des collègues et des élèves.

Un comité d’accompagnement, soutenu par une petite équipe technique, rassemblant notamment les instituts de formation continue et les entreprises, avec l’appui des services de l’administration concernés, définissent les contenus, programmes, prérequis, compétences à développer dans chacun des programmes, ainsi que les modalités pratiques des stages.

Un appel à candidatures est lancé dès ce mois de décembre, via les fédérations de pouvoirs organisateurs et les instituts de formation continue, aux directions d’écoles qui souhaiteraient profiter de cette occasion unique de formation continue sur le terrain. Aussi, les écoles intéressées peuvent manifester leur intérêt via leur réseau ou l’institut de formation du réseau. Une sélection des écoles sera ensuite établie suivant des critères objectifs de proximité et de diversité, afin de permettre l’organisation pratique et de tirer les enseignements en vue d’une approche plus large.

Les stages s’organiseront en trois phases : 1. observation dans l’entreprise (le plus souvent une demi ou une journée) ; 2. immersion[1] (variant selon les cas de 1 à 2 jours pendant deux à trois semaines) selon les affinités repérées lors de la première phase, dans un programmes de maintenance industrielle et/ou à la mise en œuvre d’un processus de production ; 3. pérennisation de la relation entre l’entreprise et l’école, et entre les stagiaires ayant participé au stage, et diffusion de l’information autour du stagiaires dans l’école.

Les stages s’adressent en priorité aux chefs d’ateliers, mais seront aussi ouverts aux enseignants suivant les possibilités d’organisation. Par ailleurs, et pour autant que cela soit possible en regard de l’organisation des stages dans l’entreprise, des collègues enseignants dans les matières générales (mathématiques et/ou sciences appliquées) du même établissement que les chefs d’atelier/enseignant de pratiques techniques, seront conviés pour la phase d’observation.

A partir de juin, une évaluation des stages pilotes permettra d’en mesurer l’intérêt et les premiers effets. Le dispositif sera reconduit voire amplifié suivant l’évaluation.


[1] Les durées des stages sont variables suivant les entreprises et seront confirmées sur base des programmes finalisés.