« Entreprises d’entraînement pédagogique »: le réseau s’étend

De nouvelles entreprises d’entraînement pédagogiques (EEP) sont créées dans les écoles francophones. Objectif: familiariser les élèves avec la gestion quotidienne d’une entreprise.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a accordé des subsides à 17 nouvelles Entreprises d’entraînement pédagogique (EEP) pour l’année scolaire 2015-2016. Ces nouvelles arrivantes portent à 43 le nombre d’EEP installées dans l’enseignement secondaire francophone de Belgique.

Les EEP sont des entreprises virtuelles. Elles font partie d’un programme pédagogique destiné, depuis son lancement en 2008, aux élèves des options économiques des filières qualifiantes: auxiliaire administratif et d'accueil, vendeur, technicien de bureau, technicien commercial, technicien en comptabilité, etc.

Les élèves créent une entreprise fictive dont ils doivent ensuite gérer ensemble tous les aspects, en dehors de la production: marketing, publicité, approvisionnement, logistique, stockage, vente, salaires, impôts, cotisations sociales, financement… Chaque EEP peut être parrainée par une entreprise réelle, avec laquelle elle noue une interaction plus ou moins étroite, par exemple en commercialisant virtuellement ses produits et en allant chercher des conseils pour le faire.

Les EPP font partie d’un réseau national, centralisé par la COFEP (Centrale voor oefenfirma's/pour entreprises d'entraînement pédagogiques) qui leur apporte des conseils et des services, par exemple en matière de financement ou de gestion sociale. Cette centrale les relie en outre à un réseau mondial qui s’étend à une quarantaine de pays.

« Les EEP ont l’avantage de mettre concrètement les élèves en contact avec le quotidien d’une entreprise, explique Olivier Remels, secrétaire général de la Fondation pour l’Enseignement. Cette initiative leur permet d’être mieux armés pour se lancer eux-mêmes, mais cela leur permettra aussi de mieux s’inscrire dans le projet de l’entreprise réelle qu’ils intégreront un jour, à la fin de leur parcours scolaire.”

Infos: www.cofep.be

cofep