Profils métiers: une convention entre le Service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ), le Consortium de Validation des Compétences (CVDC) et l’industrie technologique (IFPM)

Une convention signée en juin dernier entre les partenaires du Service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ), l’Institut de formation postscolaire de l’industrie des fabrications métalliques (IFPM) et le Consortium de validation des compétences (CVDC) rappelle l’importance de la collaboration intensive entre les acteurs, pour des profils métiers et de formation adaptés aux réalités du monde du travail,  en constante évolution.

Le 3 juin dernier, une nouvelle convention a été signée entre :

  • le Service francophone des métiers et des qualifications (SFMQ),
  • l’Institut de formation postscolaire de l’industrie des fabrications métalliques (IFPM) - qui est le fonds de formation des partenaires sociaux de l'industrie technologique et des constructions métalliques, mécaniques et électriques,
  • le Consortium de validation des compétences (CVDC) - qui réunit les 5 institutions publiques de formation chargées d’organiser la validation des acquis d’expérience en Belgique francophone.

Cette convention a pour objectif de renforcer et de pérenniser les relations entre ces trois institutions.

Via l’IFPM et le CVCD, le secteur de l’industrie technologique s’engage à aider le SFMQ dans la rédaction des profils métiers en fournissant les informations les plus complètes.

De son côté, le SFMQ s’engage à rédiger rapidement les profils concernés.

Grâce à cette mise à jour indispensable, le référentiel des compétences exigées par le secteur sera clairement établi. Les futurs diplômés augmenteront ainsi leurs employabilité.

Olivier Remels, Administrateur délégué de la Fondation pour l’Enseignement: “Cette initiative est un bel exemple d’optimisation du fonctionnement entre des acteurs dans les structures en place pour améliorer les pertinence des profils de formation découlant des profils métiers, qui forment le socle sur lequel sont développés et actualisés les profils rédigés par les opérateurs de l’enseignement et de la formation. Il est en effet indispensable d’avoir des profils métiers complets et actualisés, et que l’enseignement et les opérateurs de formation puisse alors ensuite élaborer des formations davantage en adéquation avec les réalités des métiers”.  

 

La question du fonctionnement du SFMQ et de l’actualisation des profils est l’un des points-clés mis en évidence dans les discussions du Pacte d’Excellence par les acteurs de l’enseignement, que l’on peut d’ailleurs lire dans leur dernier rapport (avis numéro 2 du Groupe Central, 3 mai 2016: http://www.pactedexcellence.be/wp-content/uploads/2016/05/Groupe-central-du-Pacte-AVISN2-final.pdf