Projet-pilote formations continues en entreprises dès mars 2015

Des formations continues pour chefs d’ateliers, enseignants et formateurs CEFA en entreprises, … dès le mois de mars 2015 ! Des entreprises accueilleront des enseignants d’écoles qualifiantes pour des stages-pilotes d’observation, puis d’immersion en entreprises, avant de devenir eux-mêmes des ambassadeurs dans leur propre établissement, auprès des élèves et de leurs collègues…

Stages/formations continues pour chefs d’ateliers, enseignants et formateurs CEFA en entreprises

L’objectif de ces formations continues/stages[1] est de permettre à des enseignants, chefs d’atelier et formateurs CEFA (Centre d’Education et de Formation en Alternance), des 5ème, 6ème et 7ème  années sections Techniques et Professionnelles, d’effectuer un stage au cours duquel ils pourront découvrir la réalité de l’entreprise et de se découvrir mutuellement.

La Fondation pour l’Enseignement a délibérément choisi de se focaliser sur les stages pour enseignants, afin de faire jouer au maximum l’effet de levier et de relais que représente le corps professoral, cela afin de maximaliser l’impact des actions.

Lors des formations, les techniques enseignées pourront ainsi être comparées avec celles de l’entreprise, dans les métiers techniques (par exemple usineur, électricien, mécanicien, pneumaticien, etc.); mais pas uniquement, car un stage permet aussi de resituer ces métiers dans les réalités opérationnelles et transversales (comme la gestion de la sécurité, de la qualité ou encore la gestion des stocks ou de la traçabilité) dans différentes entreprises; c’est aussi l’occasion de donner quelques « clés » sur les aptitudes à entreprendre un projet et des informations sur les métiers, ainsi que sur les codes (attitudes, comportements, us et coutumes dans l’entreprise). Les préoccupations pédagogiques des participants seront au cœur des stages, pour s’assurer de l’utilité des contenus une fois de retour à l’école, tant auprès des collègues et des élèves. Les instituts de formation continues des réseaux et inter-réseau veilleront par ailleurs à intégrer ces stages dans un continuum de formation pour les participants, avant, pendant et après les stages.

Un comité d’accompagnement, soutenu par une équipe technique, rassemblant notamment les instituts de formation continue et les entreprises, avec l’appui des services de l’administration concernés, dont l’Inspection, définissent les contenus, programmes, prérequis, compétences à développer dans chacun des programmes, ainsi que les modalités pratiques des stages.

En décembre dernier, plusieurs grandes entreprises (Stib, D’Ieteren, Sonaca, TechspaceAero, Carmeuse et HeidelbergCement), qui soutiennent aussi financièrement la Fondation, et deux PME (les Ateliers de la Meuse et Jtekt Torsen) ont confirmé leur engagement à organiser des stages-pilotes sur le terrain, dans différents métiers. Des contacts sont en cours avec quelques PME pour compléter le panel de ces opportunités d’immersion en entreprise.

De leur côté, les réseaux d’enseignement ont déjà mobilisé des écoles potentiellement intéressées par les formations continues dans les options de base groupées correspondantes aux ‘métiers’ qui seront mis en évidence dans les stages. Ces écoles ont été invitées à participer à une session d’informations organisée avec le support de la FEBIAC au Salon de l’Auto le 21 janvier 2015. Suite à cette réunion d’information, un ‘matching fin’ sera recherché, pour tenter de répondre au mieux aux désidératas de chacun… Une sélection finale des écoles sera établie suivant des critères objectifs, afin de permettre une organisation fluide et de tirer le plus  d’enseignements possible en vue d’une approche élargie.

Un dispositif d’évaluation et d’auto-évaluation continues sera mis en place. A partir de juin, un bilan des formations-pilotes permettra d’en mesurer les premiers effets, avant d’évaluer comment étendre de manière systématique le développement de ces aptitudes et compétences via des interactions structurées entre écoles et entreprises.



[1] Les stages s’organiseront en trois phases : 1. observation dans l’entreprise (le plus souvent une journée) ; 2. immersion (variant selon les cas de 1 à 2 jours - Les durées des stages sont variables suivant les entreprises et seront confirmées sur base des programmes finalisés), dans un programmes de maintenance industrielle et/ou à la mise en œuvre d’un processus de production ; 3. pérennisation de la relation entre l’entreprise et l’école, et entre les stagiaires ayant participé au stage, et diffusion de l’information autour du stagiaire dans l’école. Pour autant que cela soit possible en regard de l’organisation des stages dans l’entreprise, des collègues enseignants dans les matières générales (mathématiques et/ou sciences appliquées) du même établissement que les chefs d’atelier/enseignants de pratiques techniques, seront conviés pour la phase d’observation.