Faire de l’enseignement qualifiant un parcours d’excellence :

Les clarifications et simplifications de l’enseignement technique et professionnel annoncées doivent se concrétiser par des parcours métiers d’excellence (plein exercice, alternance, ou l’un puis l’autre), construits en fonction des spécificités de chaque métier.

Une revalorisation du qualifiant nécessite de revoir en profondeur le pilotage pour une offre mieux en concordance avec les réalités socio-économiques (accès à l’emploi, épanouissement  personnel et social, e.a. dans des métiers valorisants en demande) dans chaque bassin et une allocation optimale des deniers publics, via un mécanisme rigoureux d’optimisation de l’offre d’options.

L’Observatoire du Qualifiant, des Métiers et des Technologies (mission prospective pour le pilotage stratégique et volontariste de l’offre d’options), en lien avec les bassins IBEFE, doit assurer une interface régulière avec les acteurs socio-économiques dans ses réflexions.

+ L’Observatoire doit pouvoir faire des recommandations sur le mode d’organisation (enseignement de plein exercice, en alternance, en immersion, triale: école, centre de formation, entreprise) le(s) mieux adapté(s) aux profils issus du Service Francophone des Métiers et des Qualifications (SFMQ).

La FPE se rend disponible pour faciliter et/ou animer un groupe de travail avec les acteurs (Observatoire du Qualifiant, des Métiers et des Technologies).

Poursuivre les améliorations apportées au fonctionnement du Service Francophone des Métiers et des Qualifications (SFMQ).

+ Susciter une appropriation plus rapide des profils issus du SFMQ par les acteurs de l’enseignement, en tenant compte des contraintes liées aux parcours.

+ Bien positionner (étude préliminaire du SFMQ) quels « métiers de l’informatique » — en tout ou partie (complémentarité avec la formation professionnelle/la promotion sociale) — relèvent de l’enseignement obligatoire qualifiant est une condition pour une appropriation par les acteurs dans un parcours de 3 ans. Associer les Centres De Compétences (CDC) à ces débats, où les évolutions sont rapides, est utile.

La FPE initie et coordonne des projets-pilotes écoles-entreprises au niveau des Bassins de vie IBEFE.

Susciter une appropriation par l’enseignement (en rendant systématique, par exemple 2 jours tous les 3 ans) des formations continues des enseignants du qualifiant en entreprises, en général ou lors du lancement d’une nouvelle Option de Base Groupée (OBG), du passage d’une OBG en Certification par Unité (CPU), en articulation avec les Centres de Technologies Avancées (CTA) et Centres De Compétences (CDC). Le projet de formation en entreprise Entr’apprendre (2014-19), organisé en partenariat avec les acteurs de la formation continue de l’enseignement, mobilise les entreprises, mais il est nécessaire de mobiliser plus avant les enseignants pour ces interactions indispensables.

Objectiver les offres (capacité des entreprises) et les demandes (élèves) de stages par secteur/métier au niveau de chaque bassin IBEFE.

Soutenir davantage les acteurs scolaires dans leurs démarches vers les entreprises (à l’instar du travail mené par les coachs sectoriels – voir aussi infra, revaloriser la fonction d’accompagnateur dans l’alternance) et renforcer l’espace de confiance via des moyens appropriés (rencontres, plate-formes, etc.). La plate-forme www.entrapprendre.be, qui propose déjà des informations en prolongement des stages en entreprises, accueillera notamment des guides et conseils pour préparer et mobiliser les acteurs en vue des stages en entreprises à l’attention des élèves.

Intensifier l’utilisation croisée des infrastructures d’excellence (CDC et CTA) autour de véritables « campus » d’excellence disponibles pour tous les apprenants (enseignement et formation).

+ Renforcer le caractère inter-réseaux des CTA et la mobilité des apprenants, pour répondre aux besoins de tous les apprenants.

+ L’utilisation des CDC/CTA en complément/renfort des stages élèves doit aussi être envisagée lorsque nécessaire. + Maintenir et amplifier le niveau d’investissement des Centres De Compétences (CDC) financés par le Forem au bénéfice des publics de l’enseignement, conformément à l’Accord Coopération (10.03.14).


Les 6 recommandations de la Fondation pour L'Enseignement