Flux RSS

Invitation au symposium écoles-entreprises de la Fondation pour l’Enseignement, le 09.02.2017, de 15 à 19.00 à Bruxelles

Cet événement est une belle occasion d’interagir en présence d’un large panel d’experts sur les questions relatives à l’impact du numérique sur l’école, et notamment sur l’enseignement lié aux métiers. La Ministre de l’éducation M.-M. Schyns fera le point sur les travaux du Pacte pour un Enseignement d’Excellence… Découvrez ci-après le programme détaillé.

"Quel est l'impact du numérique sur l’école et l'enseignement des métiers ?"
Le jeudi 09 février 2017 de 15 à 19.00
Accueil dès 14.30 (début à 15.00)
adresse du jour : BNP Paribas Fortis, rue de la Chancellerie, 1, B-1000 Bruxelles.
 
PROGRAMME DETAILLE & INSCRIPTION CI-DESSOUS
 
  • Monsieur Luc Willame, Président de la Fondation pour l’Enseignement
  • Madame M.-M. Schyns, Ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles: le point sur la réforme de l’école en cours - Pacte pour un Enseignement d’Excellence
  • Monsieur Olivier Remels, Secrétaire général de la Fondation pour l’Enseignement: les projets de la Fondation pour l’Enseignement

Trois panels d’experts aborderont différentes facettes de la «  transition numérique », à partir des réflexions et des pistes proposées par les acteurs. Plusieurs entreprises témoigneront de l’évolution des métiers et des conséquences sur l’évolution des compétences attendues. Experts et acteurs évoqueront les bonnes pratiques observées, des initiatives très concrètes et ouvriront des perspectives en matière de formation et d’éducation au/par le numérique vers les élèves, les enseignants et en appui de la gestion scolaire. Comment le numérique s’intègre-t-il à l’enseignement des métiers, quel est son impact sur les stratégies d’apprentissage et comment amplifier les partenariats entre les acteurs?

  • Monsieur Bruno Delièvre, Département des Sciences et de la Technologie de l’Education Université de Mons, Président du Groupe de Travail consacré à la Transition numérique - Pacte pour un Enseignement d’excellence: les axes de la transition numérique à l’école dans les travaux en cours

 PANEL 1 : Quel est l’impact du numérique sur les métiers en entreprises et les compétences attendues

  • Monsieur Jacques Spelkens, Head of CSR Benelux ENGIE
  • Madame Aurélie Humblet, Coordinateur RH - Ouvrier Techspace Aero – Safran
  • Monsieur François Constant, Technical School & Knowledge Manager - STIB-MIVB Academy
  • Monsieur Luc Machiels, Deputy Chief Data Officer at BNP Paribas Fortis
  • Madame Catherine Lete, Talent Solutions & People Analytics Consultant, IBM Belgique

PANEL 2 : Quelles sont les initiatives prises en matière d’éducation au/par le numérique à l’école et quelles sont les perspectives ?

  • Monsieur Kim Staveloz, Directeur expert du Service du Numérique éducatif, Administration générale de l’Enseignement
  • Monsieur Marc Durando, Executive Director de European Schoolnet, le réseau européen des ministères de l’Education
  • Monsieur François-Gérard Stolz, Fonctionnaire dirigeant de l’institut de la Formation en Cours de Carrière (IFC)
  • Monsieur Laurent Leonard, Vice-Président du Conseil de l’Enseignement des Communes et des Provinces (CECP) et Echevin de l’Enseignement à Flémalle

PANEL 3 : Comment le numérique s’intègre-t-il à l’enseignement des métiers et quel est l’impact sur les stratégies d’apprentissage ?

  • Monsieur José Soblet, Président du Service Francophone des Métiers et des Qualification (SFMQ) et expert Enseignement Qualifiant au cabinet de la Ministre de l’Education M.-M. Schyns
  • Madame Sandrine Aboubadra-Pauly, Responsable du Projet Prospective des Métiers et des Qualifications, Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective en France
  • Monsieur Georges Nikolaidis, Directeur de Technifutur
  • Monsieur Pascal Balancier, Expert edtech (TICE/e-learning), Agence du Numérique wallonne

 

Modération des panels : Madame Françoise Baré, Journaliste RTBf

***

Verre de l'amitié
Transports en commun et parking à proximité : cliquez ici

INSCRIVEZ-VOUS


Développer l’esprit d’entreprendre : gros plan sur une initiative concrète en Wallonie

La Fondation pour l’Enseignement encourage les initiatives visant à stimuler l’esprit d’entreprendre auprès des enseignants et des élèves de l’enseignement obligatoire.  Elle le fait notamment avec ses partenaires au travers des formations continues pour enseignants en entreprises (projet Entr’Apprendre), mais aussi au travers d’autres projets déjà en cours et en développement, à Bruxelles et en Wallonie, en favorisant des partenariats larges.

L’ECEC : faire naître l’initiative dans l’école

L’ECEC : faire naître l’entreprise dans l’école

Pleins feux sur l’Ecole communautaire entrepreneuriale consciente. Cette méthode pédagogique venue du Canada est notamment particulièrement bien adaptée à la mise en valeur des compétences relationnelles dans l’enseignement qualifiant. Le Centre Asty-Moulin[1], à Namur, est une des deux écoles secondaires de Belgique francophone à l’appliquer. Avec succès. Pascal Charlier, son directeur, nous en parle.

“Cokleeco” : échanger les bonnes pratiques européennes en soutien des relations écoles-entreprises

La Fondation pour l’Enseignement participe au projet européen Cokleeco, « building COmmon KnowLEdge between Education and COmpany ». Objectif : identifier les bonnes pratiques et construire des trajets communs, en particulier des parcours formatifs pour enseignants et entreprises. Ce projet, initié en 2016 et qui se poursuivra jusqu’en 2019, nourrira notamment les réflexions concernant le rôle des acteurs dans l’information sur les filières et l’éducation orientante…

Le projet Cokleeco, pour “faire germer et fructifier de nouvelles relations écoles-entreprises”

Malgré de nombreuses initiatives, les relations entre le monde de l’éducation et celui de l’entreprise restent encore compliquées du fait de l’existence de représentations mutuelles qui peuvent freiner ces développements.

Pourtant, le rapprochement entre éducation et monde économique représente un élément clé pour l’employabilité des jeunes. La Commission Européenne insiste sur le fait que “les efforts doivent se concentrer sur le développement de compétences transversales notamment les compétences entrepreneuriales qui ne contribuent pas seulement à la création d'entreprises mais également à l'employabilité des jeunes “, tout en indiquant que "la pertinence des programmes pédagogiques au regard de la réalité professionnelle devrait être améliorée grâce à une collaboration permanente avec les entreprises et les employeurs".

Suivant ces recommandations, les 9 partenaires du projet Cokleeco – pour « building COmmon KnowLEdge between Education and COmpany » – issus de 5 pays européens (Espagne, Italie, France, Pologne et Belgique) représentant aussi bien le monde économique que celui de l’éducation, vont travailler à la construction d’un parcours de formation européen dédié aux enseignants mais aussi aux acteurs économiques pour faciliter la création de partenariats. La volonté de travailler de concert dans le but de faire évoluer ses propres pratiques, dans un cadre européen, guide ce partenariat soutenu par le programme Erasmus +. En Fédération Wallonie-Bruxelles, les partenaires du projet sont  le Centre de Gestion et de Coordination des Projets Européens (CCGPE) et la Fondation pour l’Enseignement.

Le parcours de formation sera imaginé sur la base des pratiques innovantes existantes repérées sur les différents territoires et sera ensuite testé par les enseignants avec leurs élèves, en lien avec des entreprises. Par cette initiative, le projet Cokleeco espère notamment convaincre les responsables politiques de la nécessité de former les enseignants sur cette logique partenariale mais également les responsables économiques de leur rôle à jouer dans le processus éducatif et formatif.

Pour la Fondation pour l’Enseignement, ce projet est aussi un laboratoire à l’échelle européenne pour nourrir plus avant les réflexions en cours et jeter de solides bases à des projets sur les questions de l’information sur les filières, les métiers et l’éducation orientante.

Entr’Apprendre saison 3 : des places de formation continue en entreprise à saisir !

La 3ème saison des formations continues en entreprise pour enseignants démarre bientôt, proposant davantage encore d’opportunités que l’an dernier, et cela dorénavant également en immersion pour les professeurs de cours généraux (nouveau !), aux côtés des professeurs de cours techniques, formateurs des CEFA et CTA. Des stages à saisir dans plusieurs secteurs jusque fin janvier 2017.

Édition 2017 : deux fois plus d’entreprises partenaires

Cette année, en raison du grand intérêt suscité, deux fois plus d’entreprises participeront au projet, fournissant ainsi plus de 100 places de stages dans plus de 30 entreprises issues de nombreux secteurs (industrie technologique, électricité domestique et industrielle, automobile, transport public, chimie, agro-alimentaire, commerce, construction). Cette année, le secteur de la grande distribution renforce sa présence et celui de la construction rejoint le projet, avec pas moins de 10 entreprises proposant des stages.

Pour obtenir la liste des entreprises et des secteurs/métiers concernés : cliquez ici

La saison 2017 d’Entr’Apprendre : l’immersion en entreprises, désormais aussi pour les professeurs de cours généraux des écoles qualifiantes

Les places sont accessibles aux conseillers pédagogiques, professeurs des cours techniques, formateurs des CEFA, des CTA et aux chefs d’ateliers de l’enseignement secondaire, ainsi désormais qu’aux professeurs des cours généraux (écoles techniques, professionnelles, Cefa), en réponse à l’intérêt exprimé par les professeurs des cours généraux lors des éditions précédentes. Cela permettra de renforcer les liens entre matières théoriques et pratiques, et ainsi l’intérêt des élèves en donnant plus de sens aux cours généraux.

En outre, la Fondation pour l’Enseignement travaille aussi au développement d’une plate-forme numérique qui permettra aux stagiaires de garder le contact avec les entreprises visitées et ainsi de continuer à échanger des informations au-delà de l’immersion en entreprise.

La rencontre entre le monde de l’école et le monde du travail

Les stages qui s’inscrivent dans la formation continue des enseignants permettent aux professeurs de mettre leurs cours en lien avec les exigences réelles du monde du travail. De cette manière, ils peuvent amener leurs élèves à atteindre les compétences qui leur seront nécessaires dans le milieu professionnel.

En outre, la rencontre entre le milieu scolaire et celui du travail permet de créer des liens et de la confiance en vue notamment de l’organisation de stages pour les élèves.

Le projet Entr’apprendre est une initiative qui met en valeur les compétences de professionnels des entreprises et qui permet aux enseignants de concrétiser leur enseignement et de (re)découvrir les réalités du monde du travail.

Le projet Entr’apprendre se déroulera à partir du mois de février jusqu’en mai. Après un accueil, les enseignants issus de trois réseaux d’enseignement principalement concernés (SeGec, WBE et CPEONS) participeront à une immersion de 2 à 3 jours dans l’entreprise choisie afin de découvrir davantage les ateliers et les pratiques usuelles sur le lieu de travail.

Pour accéder à une brève synthèse du projet : cliquez ici

Déroulement de la procédure d’inscription

Les inscriptions sont ouvertes. Les enseignants qui souhaitent participer au projet peuvent d’inscrire en ligne auprès de l’IFC (Institut de Formation en cours de carrière) en passant par la direction de leur école. Les conventions de stage seront ensuite signées et les stages pourront débuter à partir de février 2017 (pour certains stages, les dates précises seront définies suivant les chantiers des entreprises, dont les dates précises sont encore inconnues ; pour d’autres ces dates peuvent être fixées d’un commun accord entre l’école et l’entreprises, via l’IFC). L’accueil en entreprise se déroulera jusque mai 2017.

La Ministre de l’Education M.-M. SCHYNS rencontre les acteurs du projet Entr’Apprendre

La Ministre de l’Education M.-M. Schyns a pu interagir le 27 octobre dernier avec des enseignants-stagiaires (participants à l’édition 2016 d’Entr'Apprendre), plusieurs représentants des entreprises d’accueil partenaires, et les représentants des organismes de formation continue de l’enseignement, en présence de quelques journalistes. L’occasion d’exprimer son soutien pour le projet, de faire un bilan et de dresser quelques perspectives au projet Entr’Apprendre en 2017.

Télécharger la présentation

Télécharger l'offre de stages

 

 

Merci et bonne année 2017 à tous !

Chers lecteurs,

Chers amis de la Fondation pour l’Enseignement,

Au nom du Conseil d’Administration de la Fondation pour l’Enseignement, nous vous souhaitons le meilleur en 2017. Que cette année réponde au mieux à vos attentes et apporte à nos jeunes le goût d’apprendre et d’entreprendre, pour se réaliser pleinement dans la vie. Merci à tous pour votre soutien! Continuons à relever ensemble les défis ...

Avant de nous tourner vers l’avenir, nous avons une pensée pour Monsieur Robert Deschamps, Professeur émérite de l’Université de Namur et Administrateur de la Fondation pour l’Enseignement depuis 2013, qui nous a malheureusement quitté le 13 décembre 2016. Sa contribution fut remarquable en tout point, pendant de nombreuses années.

Après trois premières années, nous remercions les entreprises, fondations, fédérations et instances publiques qui nous ont fait confiance dès nos premiers pas en 2013, et ont ainsi permis les actions menées en commun par les fédérations des pouvoirs organisateurs et des entreprises en Fédération Wallonie-Bruxelles. Merci à tous les partenaires pour votre enthousiasme et votre soutien!

2017 annonce de nombreux défis, pour concrétiser toute une série de réflexions afin d’améliorer équité, qualité et efficience de notre enseignement obligatoire, notamment en prolongement des travaux du Pacte pour un Enseignement d’Excellence. La Fondation pour l’Enseignement, qui y a déjà largement contribué depuis 2015, restera disponible en 2017 pour fédérer école et entreprise autour d’actions communes.

Nous poursuivons en effet notre action, au travers de recommandations, de projets innovants et en valorisant -c’est notamment le cas au travers de cette publication- les initiatives de progrès, portées par la Fondation pour l’Enseignement ou par ses partenaires.

A toutes et tous, nos meilleurs voeux de réussite en 2017.

O. Remels    Luc Willame
Secrétaire général    Président

La Fondation pour l’Enseignement rend hommage à Robert Deschamps (17.10.1942 – 13.12.2016)

Le Conseil d’Administration de la Fondation pour l’Enseignement rend hommage et salue la contribution majeure d’un grand homme, décédé ce 13 décembre 2016.

Professeur émérite des Universités de Namur et de l’UCL, Robert Deschamps était aussi administrateur dans la Fondation pour l’Enseignement depuis 2013.

Il faut notamment se souvenir de son engagement sans faille au cours de ces 25 dernières années au service de la société, non seulement comme enseignant, mais aussi comme chercheur, pour une meilleure compréhension des mécanismes de financement en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est ainsi notamment à la base des modèles permettant aux autorités de réaliser des simulations budgétaires sur l’état des finances des entités fédérées de la Communauté française, régions bruxelloise et wallonne et la Cocof.

Dans le cadre de ses recherches universitaires, il a activement contribué aux réflexions visant à améliorer la qualité et l’équité de notre enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles. Un objectif qu’il a aussi poursuivi dans le cadre des travaux de la Fondation pour l’Enseignement, au travers du rapprochement entre les écoles et les entreprises. Il a ainsi récemment contribué très activement aux réflexions du Conseil d’Administration visant à réformer la gouvernance des établissements scolaires, visant plus d’autonomie, de responsabilité et de solidarité.

Outre sa très grande expertise, Robert laisse à chacun d’entre nous le souvenir d’un homme soucieux des autres, intègre et dévoué. Dans les travaux menés au sein de la Fondation, il a toujours montré sa disponibilité et une grande détermination. L’ensemble des administrateurs de la Fondation pour l’Enseignement s’associe à la famille du défunt et à tous ceux qui l’ont côtoyé sur les plans privé ou professionnel, exprimant émotion et tristesse.

Le Conseil d’Administration adresse ses plus sincères condoléances à ses proches.