Le Rapport d’évaluation du projet de « Rentrée Numérique » publié par la Fondation Roi Baudouin met en évidence les bons résultats de la première phase du projet-pilote menée de concert avec l’asbl EDUCIT.

L’évaluation a été menée par un évaluateur indépendant auprès des 4 écoles pilotes (études auprès de 200 enseignants et de plus de 500 élèves interrogés), commanditée par la Fondation Roi Baudouin en coordination avec le Comité de Pilotage du projet EducIT, que la FPE accompagne depuis ses tout premiers pas. 

Ce rapport indépendant conforte dans les choix posés et montre toute la pertinence de l’approche choisie, d’ailleurs aussi dans le contexte des récentes décisions prises par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en la matière fin 2020-début 2021 (Décembre 2020 : décision de financement de l’équipement “1:1” destiné à 5% total des élèves entre les 3ème et 7ème années ; Janvier 2021 : financement public de 75 euros/élève (25 euros/an) de la 3ème à la 7ème années, suivant la demande, pour soutenir la location ou l’achat d’un ordinateur personnel par les élèves.

En résumé, le rapport relatif au projet pilote — lancé en 2019, bien avant le contexte de la crise sanitaire — met en évidence  des effets très positifs sur les usages, les compétences et les conditions d’apprentissagesSi l’intérêt et les effets du projet ont été « boostés » par la crise sanitaire et la nécessité d’une hybridation des modes d’apprentissages, le projet est vraiment apparu comme une solution « clé en main » pour outiller enseignants et élèves, et les accompagner dans les défis de l’enseignement en classe et à distance, en mobilisant l’outil numérique chaque fois que nécessaire. Et soyons clair, celui-ci n’enlève rien à la valeur de l’enseignement en présentiel, bien au contaire.  

Nul doute que la crise a aussi renforcé l’appel d’air créé pour l’extension du projet à plusieurs dizaines d’écoles dès la rentrée de septembre 2021 (à ce jour, plus de 36 écoles sont candidates).

En page 65 du rapport publié par la Fondation Roi Baudouin, vous trouverez la « synthèse des principaux enseignements et perspectives » :

  • USAGES : Levée de certains freins à l’utilisation et augmentation de la fréquence d’utilisation des outils numériques en classe et à domicile ;
  • COMPETENCES Renforcement de la confiance des élèves dans leurs compétences numériques ;
  • CONDITIONS D’APPRENTISSAGES : impact positif souligné par les enseignants et les élèves, … à consolider ;
  • DISPOSITIF RENTREE NUMERIQUE : l’accompagnement individuel et l’équipement (1 ordinateur pour 1 élève) sont une clé pour le succès d’un projet numérique ;
  • PERSPECTIVES : pour optimiser son impact dans une contexte d’essaimage et garantir sa durabilité, le projet doit prendre en compte les éléments suivants :
    • Enbarquer toutes parties prenantes : direction d’écoles, PO, référent numérique, enseignants, parents et élèves ;
    • Une approche la plus intégrée possible avec les élèves en matière d’usage du numérique (accompagner l’ensemble des compétences, y-compris bureautique/usage sécurisé) ;
    • Continuer à encourager les espaces de partage (communautés) ;
    • Rester vigilant sur les critères de succès identifiés au démarrage ;
    • Poursuivre les efforts d’évaluation dans les 18 prochains mois, pour apprécier l’ensemble du potentiel d’impact.

La FPE reste disponible pour accompagner ce projet et évoquer dans son Groupe de Travail interne les enjeux communs à ses parties prenantes.

Le comité de pilotage du projet :

Le projet :  https://www.rentreenumerique.be/