La Fondation Roi Baudouin publie un rapport d’évaluation d’impact sur le projet « rentrée numérique » qui accompagne les écoles secondaires dans leur transition digitale éducative.

Les résultats mis en évidence dans ce rapport sont excellents. Depuis 2019, le projet de rentrée numérique se déploie progressivement dans les écoles secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, piloté par l’asbl EducIT, avec le soutien des fédérations de pouvoirs organisateurs & Wallonie-Bruxelles Enseignement.

(Communiqué de la Fondation Roi Baudouin)

« La Fondation Roi Baudouin a fait réaliser un rapport d’évaluation d’impact de ses effets sur les élèves et les enseignants :  Rapport d’évaluation du projet "Rentrée Numérique"

Cette deuxième étude permet d’identifier les facteurs de succès qui caractérisent les initiatives similaires.

Cette étude a été confiée à l’équipe du CRIFA de l’Université de Liège, composée de Noémie Joris, Lionel Biatour, Méline Lenart dirigée sous la direction de Brigitte Denis.

Les résultats sont là :

  • Plus de 80% des enseignants, des parents et des directions donnent un avis positif sur le projet.
  • La totalité des directions interrogées considèrent que le projet Rentrée Numérique a un effet positif sur la collaboration au sein des équipes éducatives.
  • Un enseignant sur trois dit utiliser le numérique pour la remédiation. Il en va de même pour les outils permettant la différenciation des apprentissages.
  • La participation au projet réduit les principaux freins pour les enseignants à l’utilisation du numérique dans le cadre scolaire.
  • La fréquence d’utilisation des outils numériques augmente avec le projet. Un tiers des enseignants utilise les outils numériques à chaque cours. Un enseignant sur deux dit recourir aux outils numériques au moins toutes les semaines.
  • Plus de 70% des élèves confirment que l’utilisation du numérique contribue à leur motivation et qu’elle renforce la qualité de la communication avec leurs enseignants. Les enseignants confirment très largement ce diagnostic.

Jusqu’à présent, le projet pilote a permis d’accompagner 3.000 enseignants et a touché 12.000 élèves. 

Cette étude poursuit le travail d’évaluation entamé en 2019-2020 tout en l’élargissant autant en termes de public ciblé que d’objectifs de recherche.

Ainsi, les avis des directions d’établissements et des parents d’élèves viennent s’ajouter à ceux des enseignants et des élèves impliqués dans le projet.

De plus, des informations liées aux variables cognitives, motivationnelles ou encore aux forces et freins du projet viennent compléter les données composant la première étude.

Le présent rapport met en évidence :

  • La méthodologie qui a guidé l’évaluation ;
  • Les caractéristiques des répondants ;
  • Les effets du projet sur différentes variables telles que les usages pédagogiques, le sentiment de maitrise des compétences numériques, etc.;
  • L’avis des différents acteurs vis-à-vis des composantes du dispositif ;
  • Des recommandations et conseils concernant l’intégration du numérique en enseignement issus du terrain et mis en regard de la littérature scientifique ;
  • Les limites et perspectives de l’évaluation ;
  • Une courte synthèse des éléments clés de l’évaluation.

Le PROJET de « RENTREE NUMERIQUE »

Rappel : Initié en 2019, le projet « Rentrée Numérique » vise à accompagner les écoles secondaires partenaires dans leur transition digitale. Ce dispositif, porté par l’ASBL EducIT en collaboration avec les Fédérations de Pouvoirs Organisateurs, repose sur trois piliers, à savoir :

  • Un accompagnement technopédagogique des enseignants, élèves et directions pendant un an;
  • L’équipement en matériel numérique (modèle « un-pour-un ») des élèves (cofinancement parents/pouvoirs publics);
  • La mise en place d’une plateforme numérique de scénarisation pédagogique et de partage.

Chacun de ces piliers est mis en oeuvre dans une approche « par école » qui implique de soutenir, dès le départ, la mobilisation de l’établissement dans son ensemble. »

La Fondation pour l’Enseignement (FPE), qui réunit les fédérations de PO, encadre et accompagne depuis son lancement en 2019 le projet de « rentrée numérique » avec EducIT, soutenu par plusieurs acteurs philanthropiques, dont la Fondation Roi Baudouin.

La FPE  partage les réflexions communes aux fédérations de pouvoirs organisateurs-Wallonie Bruxelles Enseignement dans un groupe de travail consacré au « numérique éducatif », favorisant la rencontre d’acteurs en prise directe avec le numérique éducatif, dans une logique de renfort mutuel et de progrès.