Il faut dépasser les clivages politiques et idéologiques autour de la réforme en cours du réseau officiel organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles

Il est à présent urgent de trouver un accord politique pour scinder le réseau officiel organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles de son Pouvoir régulateur. Il s'agit là avant tout d'une question d¹équité, pour permettre à ce réseau de se développer et de relever les défis du Pacte d'Excellence.

Chaque réseau doit se trouver à égale distance de l'autorité publique. C'est une condition sine qua non à l'application de la nouvelle gouvernance, qui repose sur une autonomie et une responsabilisation de chaque école. Pour un tiers des écoles qui préparent leur plan de pilotage, près de 200.000 personnes (parents, élèves, enseignants) -dont des milliers aussi dans le réseau officiel de la FWB- ont activement participé aux enquêtes visant à établir un diagnostic des forces et faiblesses. 900 directions d'écoles se sont déjà formées. Le réseau officiel de la FWB restera bien sous la responsabilité du politique. Le contrat de gestion permettra d'y veiller, mais tout en créant une structure agile.

Pour lire l'article paru dans la libre Belgique, ce 16 janvier 2019, cliquez ici.

Pour lire la carte blanche parue dans Le Soir le 28 novembre dernier, cliquez ici.